Le RADIS

RADIS : acronyme protéiforme désignant un regroupement vachement minime de personnes voulant repolitiser l'université Paris 3. C'est très sérieux tout en ne l'étant pas.



    Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout"

    Partagez
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout"

    Message par Emile_P le Lun 25 Avr - 12:26

    Je suis tombé sur cet article en me baladant sur facebook :
    http://www.lesenrages.antifa-net.fr/ruffin-et-lordon-une-nuit-a-dormir-debout/
    Je n'ai pas eu le temps de le lire mais il m'avait l'air suffisamment documenté (à première vue hein) pour que je me permette de le poster ici et qu'on en discute.
    Je ne suis pas assez familier avec Lordon et Ruffin pour prendre parti, et j'ai tendance à me méfier de qui se dit enragé (je ne les connait pas non plus), mais il me semble qu'il y a matière à débat. Je donnerai peut-être mon avis quand je l'aurai lu, en fait.

    J'aime bien me donner la liberté d'explorer les opinions les plus éloignés et radicaux, alors j'espère que s'il y a du contenu trop agressif dans l'article on ne m'en tiendra pas rigueur (encore une fois je n'ai pas eu le temps de le lire).
    Et puis ça m'intéresse d'avoir vos opinions d'experts  :-D

    Re: Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout"

    Message par Boris Vers-là-bas le Lun 25 Avr - 21:18

    Je ne suis pas allé très loin encore, je n'ai pas le temps pour ce soir. Mais la lecture m'est assez éprouvante. Bref, j'ai juste jeté un oeil dan la partie "Fakir ou le journal de bord d'un réac" et... C'est insupportable. C'en devient caricatural d'un gauchisme extrème, obsessif, ultra-susceptible, pudibond.

    "De fait, pour Ruffin, on dirait que les femmes sont avant tout des ventres destinés à produire de la chair à patron (à défaut de chair à canon). Elles aussi sont sujet de moqueries : on ne compte plus le nombre de dessins sexistes publiés dans ce journal. Tout comme il est nationaliste et productiviste (mais aussi décroissant, allez comprendre…), Fakir est un journal logiquement nataliste. Si François Ruffin y parle des conditions d’accouchement en France, c’est pour mieux se mettre en scène : il a ainsi consacré dans Fakir une bande dessinée entière à la naissance de son enfant. Également, Fakir a déjà abordé la question des congés maternité. Pourtant, rien ou pas grand chose sur la contraception, l’IVG, le non-désir d’enfant… Rien non plus sur la PMA, sujet pourtant éminemment d’actualité. Bien peu ou pas du tout enfin de contenus sur les inégalités hommes/femmes au travail, ce qui est étonnant au vu de la ligne que prétend défendre Fakir."

    Ca va vite en besogne ! Enfin Fakir n'est pas un modèle de lutte féministe, je l'accorde. Et dans Merci patron ! (que je connais mieux que Fakir), peu de cas est fait du travail des femmes en particulier (mis à part que ce sont des usines majoritairement d'ouvrières), et c'est finalement un homme qui est suivi, et c'est lui qui travaille pour le foyer pendant que sa femme reste à la maison. Bon. Pas une figure de femme épanouïe, forte et indépendante. Elle est néanmoins digne, autonome, jamais montrée entrain de faire le ménage, tient tête à son mari, s'exprime parfois mieux que lui, n'est pas ramenée à son rôle de mère,... Bref, elle n'est pas présentée de manière réactionnaire ou machiste. Alors que ça aurait été si facile, c'est toujours le cas sur le journal de TF1. C'est un choix de montage, de mise en scène.

    Nationaliste parce qu'il a l'obsession de la production locale et qu'il refuse de laisser le drapeau tricolore aux nationalistes assumés, FN en tête. Il ne faut pas tout mélanger. Défendre les intérêts de ceux qui travaillent en France, c'est défendre les intérêts de tous ceux qui y travaillent, d'où qu'ils viennent, qu'ils aient la nationalité ou non. C'est la ligne de Fakir, c'est absurde de leur faire le reproche d'être exclusifs, fermés... Bref, ça m'agace. Par ailleurs, pour le drapeau... Et bien moi, je l'aime beaucoup l'affiche de la Nuit Debout de Lorient. Et il m'arrive de trinquer à la République avec des amis. J'ai même trinqué à René Coty, une fois, mais j'étais bourré (et on avait regardé OSS 117, film nationaliste lui aussi). Mais je dois être un frontiste refoulé.

    Bref, je suis énervé.
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout"

    Message par Emile_P le Lun 25 Avr - 23:23

    Ah voilà de la réaction qu'elle est intéressante !

    Nan plus sérieusement, je suis content que tu aies pris le temps de lire et de répondre. Ça me donne du grain à moudre. Merci l'ami !

    Contenu sponsorisé

    Re: Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout"

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 13:22