Le RADIS

RADIS : acronyme protéiforme désignant un regroupement vachement minime de personnes voulant repolitiser l'université Paris 3. C'est très sérieux tout en ne l'étant pas.



    Féminismes

    Partagez

    Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Mar 26 Avr - 19:36

    ****Sujet issu du topic Débat sur l'article : "Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout". Pour plus de clarté, le débat concernant le féminisme et ses différentes formes devient un sujet à part entière. Ce premier post vient donc en réponse à l'article mentionné dans le lien ci-dessus.****



    Franchement j'en ai marre de ce féminisme à la con. Y'a tellement de mecs concrètement machos dans les faits et les paroles parmis ceux qui nous dominent alors franchement taper sur l'une des figures de gauche indispensable à notre médiatisation pour ce qui n'a PAS été dit c'est n'importe quoi. Ruffin sort pas des énormités sur les nana, il n'en parle pas assez et surtout il n'en parle pas comme les quatorze extrémistes veulent qu'il parle. Comme si elle avaient pas assez de cibles de l'autre coté, comme si un homme été le mieux placé pour en parler, s'il en parlait en plus elles seraient capables de lui dire qu'il "récupère" qu'il est "pas légitime". C'est comme les AGs non-mixte, tout ce que ça permet c'est que les mecs débiles puissent dire "bah vous voyez même les femmes se considérent inférieures puisque elles ont besoin d'être entre elles pour parler, et puis voila, elles ont leurs AGs, leur espaces pour parler, elles vont pas EN PLUS vouloir parler quand y'a des hommes, c'est deja bien, qu'elle aillent parler entre elle c'est suffisant"......

    Franchement y'a un grand n'importe quoi au niveau du féminisme qui ressemble pour moi à certaines dérives anti-racistes... On entre dans une sorte de bien-pensance inversée totalement rédibitoire et plutot ridicule. S'attaquer à Ruffin pendant qu'il lutte aux cotés de femmes, qu'il défend les temps partiels occupé a 86% par des femmes... Merde il a pas balancé "les hommes au boulot les femmes à la maison", c'est même plutot LVMH par exemple qui a proposé directement que cela soit l'homme qui travaille, et franchement quand t'es les Klur, que tu obtient 40 000 balles plus un CDI tu commence pas à en plus parler de parité... C'est logique d'en rester a ce qui a été obtenu deja contre toutes attentes...  

    Franchement entre les nanas à poil à beaubourg (comble de la non-contestation, être à poil a beaubourg c'est aussi subversif que fumer de la weed à un concert de reggae), les féministes devraient repenser leur cibles et leur moyen de lutter, je me rappelle d'une époque ou des femmes allaient déposer des gerbes à coté de la tombe du soldat inconnu avec pour message "il y'a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme"
    Voila un message fort, très clair, marquant et surtout qui fait réfléchir, effectivement avant de lire ça j'ai jamais pensé à la femme du soldat inconnu...

    Les cinqs nanas à poil à Beaubourg c'est ridicule, elles sont pas en Russie au milieu d'une église orthodoxe, dans une région ou frapper les femmes est normal, ou le viol n'est pas combattu ni reconnu, elles sont à beaubourg, y'a que des bobos, des mecs qui sortent du marais et des touristes chinois... Qu'elles aillent faire ça au texas chez les redneck chrétiens réac armés ou à salt lake city prêt des villages mormons ou les types ont dix femmes totalement soumises à leur volonté... On verra si elles ont le même courage que pour montrer leur nibards dans panam'...

    Pour moi c'est révélateur de personnes totalement démesurée dans leur idées comme dans leurs propos ou dans leurs actions. J'en ai rien à foutre de passer pour un réac' macho mais quand je me fais insulter par une "féministe" parce que je lui tiens la porte laissez moi rigoler ! Ca m'est vraiment arrivé !! Pour elle je suis phallocrate parceque quand je me fais mal ou quand je fais tomber un truc je dis "putain". Voila c'est typique, pour elle dire putain en la regardant dans les yeux et en la considérant effectivement comme une putain en référence aux pauvres filles exploitées par des macs ou dire putain dans le sens "merde" ou "zut" c'est la même chose. Se masturber en pensant a une fille que tu connais ou que tu as croisé c'est être machiste, viriliste, phallocrate, imaginer une nuit d'amour partagé avec une fille c'est deja la violer !!!

    Le pire c'est que ce genre de réfléxions sont minoritaires dans le mouvement féministe mais elles ont voix au chapitre. Quoi de mieux pour décridibiliser les femmes que quatre ados seins nu à beaubourg... Qui elles croient convaincre ???  Quand les riot girls font ça dans une église en russie elles pensent pas convaincre les gens présent, elle veulent sensibiliser le monde entier à leur situation. Quand tu te met à poil a chatelet ou a beaubourg quel résultat ? Les mecs te mattent les seins et bavent sur toi, les personnes déja sensibles à la cause féministe ne changeront pas d'avis (à la limite elles ont pitié de toi ahah), les gens qui auraient besoin, en france, d'ouvrir les yeux sur la conditions des femmes sont juste entretenu dans leurs préjugés et leurs idées de merdes sur les femmes et les féministes, BRAVO les trois débiles "femen" à poil en france, ou les pubs la télé nous GAVENT de nanas à poils, vous êtes pas en Russie ou en Corée du nord sérieux, faut réfléchir un jour, femen à paris ou a brooklyn c'est STUPIDE !!

    Perso je me suis tellement remis en cause à la lecture de certain livres que j'en ai marre de ce genre d'attitude ou le but de ce genre de femmes c'est de montrer que tous les hommes sont des putains de machos. Elles ont une seule utilité : justifier tout les connards style zemmour qui disent que les femmes éxagère et qu'elles ont deja assez de droit. Ces nanas vont tellement loin dans le ridicule qu'elles décridibilisent du même temps toutes celles qui mènent une lutte indispensable pour les femmes. Moi j'en connais plein des nanas (ma copine en premier) qui hésitent à lutter et à avoir un discours féministes à cause justement des nanas à poil à beaubourg et de celles qui disent qu'une branlette c'est un viol fantasmé.

    Je sais pas trop m'expliquer mais je trouve que la gauche, féministe, anti raciste, anti capitaliste, c'est une nouvelle forme de bien pensance ou si l'intention de vase est bonne tu peux pas critiquer le fond, cela allié à l'autre problème de la gauche : si tu luttes pour quelque chose on te reprochera de pas lutter pour le reste, si tu luttes pour tout bah tu luttes pour rien...  Tu parles des chomeurs ? Pourquoi tu parles pas des salariés ? (faudrait dire "travailleur" d'ailleurs, "travailleur" ca te désigne dans ce que tu fais, un travail, et te désigne surtout comme acteur. "Salarié" ca te place comme un être passif, comme un profiteur qui n'existe que parcequ'on veut bien lui donner du fric, c'est un terme de libéraux :pp)

    Re: Féminismes

    Message par Jeanne3 le Mer 27 Avr - 10:27

    @CharlelieTseToung t'es un #notallmen ? Aïe

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Mer 27 Avr - 10:58

    mais qu'est ce que c'est que ce truc notallmen ?? Ce que je suis c'est triste pour la gauche en général incapable d'autocritique (alors qu'elle l'aime ce terme). Le problème des féministes c'est le même que dans TOUTE la gauche. En gros je pense qu'on a toujours raison (très souvent quoi) sur le fond MAIS qu'on est vraiment pas malin sur la forme. Moi je suis d'accord avec le message féministe dans son ensemble, juste je trouve que, comme le reste de la gauche, y'a des trucs de fait vraiment débile sur la forme... Désolé hein mais les femen en france ca sert à rien, elle passent même pas à la télé, tout le monde s'en fou, les gens qui les croisent à paris soit ils sont deja d'accord soit ils sont trop con et sa empire leurs préjugés, encore une fois quand les riot girl vont dans une église en russie c'est pour être vue par le monde entier, pas par 50 passant, juste c'est objectivement inefficace comme moyen d'action... Caroline Fourest c'est pareil elle est juste conne en tant que personne, c'est pas ses idées juste sont attitude, moi je suis surement d'accord avec elle mais elle convaincra vraiment aucune personne qui n'est pas deja d'accord avec elle, pareil pour les seins nu dans panam', elles font plaisir que aux gens comme nous, ceux qui le sont pas juste ils rigolent devant fourest ou les femen, je dis pas qu'ils ont raison de rigoler je dis juste que c'est objectivement l'effet. Quand les riot girls finissent en prison c'est le monde entier qui comprend la réalité des femmes en russie... Alors si je dois être dans ta case que je connais meme pas tant pis, j'en ai marre de dire amen à toutes les formes sous prétexte que j'approuve le fond.

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Mer 27 Avr - 11:13

    @Jeanne3 a écrit:@CharlelieTseToung t'es un #notallmen ? Aïe  

    Je viens d'aller voir ce que c'était mais vraiment je suis surpris xD. J'ai même pas mis en doute le message féministe, juste les choix d'actions que je trouve parfois débile, surtout que ces actions chelous sont minoritaires mais massivement reprises par les anti-féministes, alors OK c'est marrant de choquer le catho bien débile, mais est ce utile ? Bref à chaque fois c'est pareil, tu peux jamais critiquer le féminisme. Sous prétexte que le fond, la cause des femmes, est une lutte plus que légitime, carrément nécéssaire en fait, et je suis conscient moi même de parfois agir en dominateur, avec ma copine par exemple, mais j'estime, peut être à tort, pouvoir dire mon avis sur l'effet et l'utilité de la "mode" femen entre autres en france. On peut, c'est sur, affirmer ses libertés, mais dans ce cas on assume le fait de rester aux cotés de ceux DEJA d'accord et on abandonne tout ceux qui seront simplement choqué, genre ma grand mère, alors qu'un discours construit sur le féminisme et un bon bouquin va la convaincre (c'est testé, juste vous pouvez trouver ca con mais c'est une réalité, un problème comme la place des femmes c'est avec un discours construit et complexe que les gens changent....) De plus taper sur ruffin, etre critique à son égard sur son rapport au féminisme c'est indispensable, mais est ce vraiment le moment ou chacun y va de son petit mot, l'amour de briser les idoles en france... Moi je pense qu'il est important de critiquer ruffin, comme chacun d'entre nous, juste y'a dix milles personnes jalouses de le voir aussi prompt à nous défendre du coup il est lynché à longueur de temps, alors oui je pense qu'on peut attendre pour les tribus de ce genre sur ruffin, après bah voila c'est mon avis sur ce sujet j'ai peut être tort, je veux bien admettre que faut rien laisser passer, mais bon ca change rien à mon avis sur certaine idées d'actions féministes inutiles dans certains contextes...

    Mais si tu veux transformer mon propos sur la forme en "ouai tous les hommes sont pas trop con, ca va quoi les nanas calm down quoi" bah vas y tant pis, mais c'est vraiment pas en adéquation avec mon discours... Comme le dit Bourdieu (il cite Marx d'ailleurs) "le dominant est dominé par sa domination", alors tranquille il a dis que c'était pas de ma faute moi je suis un homme déterminé faut pas m'en vouloir Very Happy

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Mer 27 Avr - 18:44

    Un bon article sur la non-mixité : https://www.buzzfeed.com/mariekirschen/les-reunions-non-mixtes-cest-quoi
    Ça peut peut être t'amener à nuancer ton propos charlelie, perso je trouve ça assez violent de lire ca... (Et la on peut repartir en débat sur la violence du coup)

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Ven 29 Avr - 16:52

    Pour les réunions non-mixte je comprend l'idée depuis le début et avec l'article oui on peut pas le nier c'est un bon moyen; ceci dis je demande à voir les résultats, j'attend une sociologie précise des participantes, et de celles qui prennent la paroles, j'attend aussi combien de jeune des banlieues, après ok c'est pas important faut pas faire des choses pour le succées! Mais le vrai problème que je pointe depuis le début c'est que ca à été fait n'importe comment au niveau de la communication autour des AG, la façon dont ça a été géré ça a juste permis aux médias de construire un argumentaire qu'ils rabachent encore et encore sur le coté sectaire du mouvement, c'est des conneries je suis d'accord mais ça nous aide pas ! Mais je dis surtout pas de ne pas en faire de AG, je dit que faut prendre conscience que c'est utile au seins du mouvement mais que ça ne permettra pas de changer la société. Et désolé mais TOUTE les personnes qui m'en parle me dise que c'est faux que c'est comme ça qu'on change les mentalités etc. Les mentalités de celles et ceux qui se rendent à l'AG, qui sont donc sensibles à la cause. Et c'est deja ça hein, mais je pense que faut réfléchir au ratio gains obtenu au sein du mouvement/échec médiatique, et la conclusion c'est pas on annule les ag non mixte, mais comment on construit les ags différement.

    Les libéraux ils nous arnaque avec les mots, c'est l'arme de destruction massive du capitalisme, -lien social = controler les jeunes de cités
    démocratisation culturelle = culture d'état imposée par le chantage à la subvention, disparition de l'apprentissage critique et de la politique dans les orga. socio culturelle type MJC
    Plan social = licenciement massif
    salariés = travailleur / Salarié donc dénomination passive, je suis défini parce qu'on me donne gentiment de l'argent, je suis un coup : le cout du travail, je suis un simple salaire je pèse sur l'économie. Travailleur : dénomination active, je suis pa un cout du travail je suis une force de travail, je suis indispensable au capital. Et aujourd'hui dans les manifs JAMAIS vous entendrez travailleur, meme la CGT dit salariés !

    Tout ça pour dire que faut pas appeler ça AG non mixte, faut trouver un terme pour manipuler les média et ne pas leur offrir un baratin macho sur un plateau !!! On nous aliène par les mots, à notre tour d'aliéner le capital quand nous en avons besoin, d'aliéner les médias pour s'en protéger et pouvoir agir sur les mentalités dans la sérénité au seins du mouvement.

    Ceci dis mon propos de base c'était plus sur les modes d'actions du féminisme (et d'ailleurs je dis exactement la même chose sur toute la gauche critique)
    Y'a 30% même plus je crois de personnes qui estiment que une tenue peut justifier un viol, peut être pas justifier mais une connerie genre participe à ou je sais pas. Franchement ca c'est térrifiant, et pour moi c'est le signe que la gauche à raté quelque chose dans son parcours depuis 68 sur son combat féministe. Alors j'ai pas la solution, ce que je sais c'est que les actions relayés dans les médias, donc celles qui touchent le plus grand nombre c'est systématiquement des choses qui n'ont d'effets positifs que sur des gens deja convaincus. Les femen avec une pancarte "mon corps mon choix", l'effet sur moi, blanc d'extrème gauche issus d'une famille d'ouvrier, ca me rappelle que la cause existe, que je suis un homme et que je n'ai pas conscience des violences conjugales ou de la peur du viol. Je sais aussi que mon attitude est issue d'un déterminisme culturel qui fait que je me considère inconsciemment comme supérieur, franchement c'est dur à avouer, quand tu lis Bourdieu tu te sens con mais tu reproduit pleins de trucs, c'est dur à éviter. Mais c'est grâce à un bagage culturel sur le féminisme que j'ai acquis que je peux m'en rendre compte quand les femen me ramène à mon statut de dominant, et ça suffit même pas a enlever mon attitude de l'homme blanc ascendant macho-colon. Alors mon frère, gendarme, issus du même milieu ouvrier, c'est horrible. Il est homophobe, raciste, macho... Lui façe à une femen à la télé avec ce panneau, c'est une histoire vraie, "déja si elle se baladait pas à poil elle se ferait pas violer". Alors moi je le reprend mais c'est impossible juste il est trop con. Voila pour moi les actions femen (et autre du genre un peu "choc", coup de point"), elles sont plus que légitimes et ont plein d'effets positifs mais faut assumer qu'elle n'aident en rien à changer les mentalités des plus "cons".

    Du coup ça améne une autre question : la stratégie. Il faut définir ses priorités. Si nous voulons parler uniquement à notre gauche et sensibiliser les convaincus de mon genre, des pro-féministes du dimanche un peu con qui oublie vite le problème, bah alors OK le mouvement féministe actuel fait plûtot pas mal son taf. Moi j'ai été initié comme sa au détour de débats militants en Normandie, j'ai beaucoup fréquenté un collectif féministe qui vivait dans un squat ou j'allais tout le temps, enfin voila avec eux on allais parasiter les manif anti planning familial c'était cool ! Mais eux mêmes savent qu'ils n'ont jamais changé la mentalité d'un type vraiment fourvoyé dans un machisme profond. Alors que Virginia Woolf ou dernièrement certaines des conférences des gender studies ont un pouvoir de persuasion immense, l'équivalent en france existe surement, mais c'est CONFIDENTIEL et suivis par des féministes ou sympathisants féministes exclusivement.

    Alors je vous pose la question, en france est ce que vous êtes satisfaites des choix de la luttes féministes ? Pour être plus précit, vous êtes satisfaites de la forme du féminisme qui s'exprime dans les médias, donc en ce moment pour comprendre c'est Fourest et Finkelkraut qui volent le féminisme pour taper sur l'islam. Moi je suis térrifié de l'état de régréssion desm entalités sur le viol, et putain caroline fourest faut trouver quelqu'un d'autre, c'est une conne opportuniste carement islamophobe, son droit au blasphème c'est surtout un droit à être raciste. Et malheureusement mon frère et toute sa caserne si tu dis féministes ils te répondent "Les féministes c'est comme fourest, des mals baisées". Moi ça me fait flipper à mort, y'a plein de gens qui sortent des trucs aussi gros c'est chaud ! Et je pense que faut commencer à réfléchir ! Alors me répondre t'es un not all men avec un hashtag moi ca me désespère.

    Pour polémiquer un peu hihi, vos réponses illustrent pour moi le problème de la gauche : le refus de la critique, l'incapacité à se remettre en question et surtout le mépris de l'avis divergent. Les AG à la base j'était vraiment "non surtout pas" et j'ai changé d'avis par le forum et d'autre choses. J'ai écrit des trucs ultra long et bordélique c'est sur mais j'ai été précis quand même, c'est un propos vindicatif c'est sur mais voir comme réponse un truc ultra méprisant "t'es un notallmen# ? Aie", bah désolé c'est le vide intellectuel. Alors si j'ai si tort que ça quand bien même on a les mêmes idées politique bah posez vous des questions. Deja faites moi changer d'avis, et si vous décidezque je suis qu'un macho violent bah va falloir le prouver. Parceque le mépris d'être réduit à un hastag c'est le symptome des bien pensant de gauches, c'est l'arme des faibles, et si je suis critique envers certains choix du féminisme et de la gauche en général c'est parce que je tiens à ces valeurs. Après on peut se marrer à tous aller dans le même sens et taper sur le FN et familles de france mais bon c'est pplus marrant les petites blagues hashtag, et moi je trouve ça pas mal violent de voir son propos réduit ainsi, a des meme internet et à un "Aie", genre tant pis, tu sous entend ainsi que je ne mérite même pas de réponse construite, ma réfléxion est pour toi digne d'une blague. Et me dire "nuance tes propos c'est violent de lire ca", ok, je veux bien me remettre en question, honnetement : Que dois je nuancer ? Comment le nuancer ? Qu'est ce qui est violent ? Qu'est ce que j'aurais pu dire d'autre; de differment, sans changer le sens de mon propos mais en étant moins agréssif ? Voila ce que c'est pour moi d'être de gauche, c'est dire e que l'on pense et savoir avouer ses torts. Mais personne change d'avis quand il est méprisé et réduit à un hashtag macho.
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Féminismes

    Message par Emile_P le Ven 29 Avr - 20:50

    Pour te répondre @CharlelieTseToung, j'ai consulté le lien de @Julialeo et une citation de Christine Delphy (que je ne connaissais pas jusqu'alors) m'a parue très pertinente.

    Christine Delphy a écrit:«C’était, cela demeure, la condition:
    - pour que leur expérience de discrimination et d’humiliation puisse se dire, sans crainte de faire de la peine aux bons blancs;
    - pour que la rancœur puisse s’exprimer –et elle doit s’exprimer;
    - pour que l’admiration que les opprimés, même révoltés, ne peuvent s’empêcher d’avoir pour les dominants –les noirs pour les blancs, les femmes pour les hommes– ne joue pas pour donner plus de poids aux représentants du groupe dominant.»

    On ne peut pas se mettre à la place d'un groupe opprimé quand on est dans la position de dominant (même sans forcément s'en rendre compte).
    Je vais dire un truc qui va eut-être sembler gros, mais la question est même pas de savoir si opprimés il y a. A partir du moment où un certain nombre de personnes se sentent opprimés, l'idéal c'est qu'ils-elles aient un espace ou ils-elles peuvent être entre eux-elles et en discuter. Avant même d'avoir un désaccord sur les termes pour désigner cet espace réservé à cette minorité (ou majorité) opprimée, il faut comprendre ça.
    Je sais pas si tu as fait une thérapie, perso je suis en plein dedans depuis des années et je comprends bien ce besoin de pouvoir s'exprimer dans un environnement que tu perçois comme totalement bienveillant, où tu es en réelle confiance (je ne parle pas de la confiance toute relative qu'on peut avoir dans un groupe, je parle de pouvoir dire le fond de ta pensée sans douter que l'on puisse t'en tenir rigueur). Je pense que ça va même plus loin que ça, mais j'aurais du mal à expliquer. Une chose est sûre, ces espaces ont pour moi lieu d'être. Mais ça ne veut pas dire que toutes les femmes ont besoin de s'y rendre (je prends l'exemple le plus parlant, mais ça pourrait être n'importe qu'elle autre minorité) : si tu vas dans un espace comme ça, c'est parce que tu te sens opprimé-e/en infériorité et que tu veux sortir de cette impression ; les femmes qui ne ressentent pas ce poids n'ont sûrement pas envie de participer à des événements qui ne leurs parlent pas. Et c'est peut-être comme ça pour ta copine.
    Je m'avance, hein, mais il me semble que j'ai saisi l'idée alors j'en profite.

    Quand à la réaction de @Jeanne3, elle est effectivement pas des plus diplomatiques ou respectueuses. Il faut essayer un minimum d'apporter de la substance à son propos, surtout quand la personne en face prend le temps développer ses idées et est ouverte au dialogue (c'est quand même tout le propos de Charlélie).

    Re: Féminismes

    Message par Louu le Ven 29 Avr - 23:30

    @charlelieTseToung je réponds plutôt par solidarité aux copines que pour discuter, tu as l'air sacrément campé sur tes positions, je fais quand même une tentative.

    Le #notallmen de Jeanne était tout à fait judicieux et rend compte d'une réaction systématique chez les garçons qui se disent féministes tout en contestant les prises de décision et les actions des femmes militantes. Tu voudrais qu'on t'offre une médaille du bon garçon pro-féministe ? Raté.

    Je propose si tout le monde est d'accord d'ouvrir la discussion sur la place des femmes dans la mobilisation en AG ou en séminaire alternatif, le débat semble nécessaire au regard de tes propos un poil consternants et condescendants.

    Cependant deux choses :

    Si les militantes ont choisi d'appeler les AG non-mixtes des AG non-mixtes alors respecte ce choix. L'idée c'est que les garçons n'ont pas leur mot à dire, c'est difficile à encaisser je sais, mais ça va aller.
    Tu prouves par toutes tes phrases directives « il faut » « on doit » blabla l'utilité de ces AG non mixtes. Tu as vu comme tu occupes l'espace virtuel du forum et la parole 100 fois plus que les filles sur ce sujet. C'est plutôt significatif non ? C'est pas en citant Bourdieu (pas forcément le sociologue à citer pour parler féminisme en plus) que tu as raison, tu es dans un processus d'auto-persuation plutôt fascinant Very Happy (c'est un peu pour ça qu'on te laisse causer tout seul, je suis pas sûre que tu souhaites vraiment entendre nos réactions).
    Par ailleurs, les AG non mixtes organisées par le MLF pendant mai 68 ont fonctionné et si tu creuses un peu tu te rendras compte que toutes les minorités oppressées sont passées par ce tremplin de l'entre-soi pour s'armer et être plus fort au moment d'agir hors du groupe.

    Enfin, please, les féministes ne se résument pas aux femen, elles sont minoritaires en France, les plus médiatisées certes mais elles ne sont pas seules à agir. On parle d'ailleurs de féminismeS au pluriel, il y a plein de courants et tu as une vision hyper réductrice de ce qu'est le féminisme en France aujourd'hui. Sois plus malin que les médias, renseigne toi sur la diversité des courants. Regarde par exemple du côté des féministes intersectionnelles.

    Quant aux « gender studies », traduites par études de genre en France, elles sont étudiées à Paris 3. Julia par exemple a un master en litté et en études de genre Wink (tu nous donnes l'impression d'être des abruties finies à ne rien comprendre aux enjeux des luttes féministes, je ne sais pas si tu te rends compte mais c'est parfaitement désagréable et malhonnête)
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Féminismes

    Message par Emile_P le Sam 30 Avr - 8:54

    Bon effectivement il semble qu'il y ait de quoi dire au sujet du féminisme. Je m'arrêterai à une petite intervention : ce serait une bonne chose que le débat continue, seulement faudrait essayer d'être dans un ton qui ne braque pas la personne en face ou qui, du moins, reste suffisamment paisible pour qu'il n'y ait pas une escalade de ressentiment qui se mette en place. Ça n'aiderait pas.

    Edit : J'ai séparé le le sujet original en deux, ici on continuera sur le féminisme.
    Je tag toutes les personnes qui ont participé pour être sûr que des notifications vous parviennent en cas de réponse : @Jeanne3, @Julialeo, @Louu, @CharlelieTseToung

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Sam 30 Avr - 10:35

    Juste une remarque de forme : il faut bien se rendre compte que pour moi, et je pense ne pas être la seule, c'est ultra blessant de lire ce genre de propos sur le féminisme et sur les femmes. J'ai essayé de répondre sur un ton calme, mais je pense qu'il ne faut pas reprocher aux gentes d'être en colère en lisant ça. Et c'est quelque chose dont tu devrais être conscient Charlelie je pense...
    Sinon, faire un sujet sur la question est une bonne idée. Est-ce que vous pensez que irl faire un atelier ou une discussion là dessus pourrait être intéressant ?
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Féminismes

    Message par Emile_P le Sam 30 Avr - 10:38

    Oui, ça vaut le coup je pense. On pourra continuer et élargir les discussions qui ont commencé ici.

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Sam 30 Avr - 10:40



    Une image que j aime bien pour illustrer la notion de privilèges.

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Dim 1 Mai - 11:35

    Crying or Very sad

    Je dois pas me faire comprendre, franchement encore transformer mes propos en disant que je parle de l'utilité du féminisme ou des AG non-mixte c'est triste. Pour résumer je dis juste que la gauche sait pas convaincre à droite. Regardez dans les médias comment ils s'en sont servis dans les termes "c'est du sectarisme" genre le figaro "des hommes blancs exclue du débat à nuit debout", je sais pas j'ai toujours l'impression que faudrait essayer d'être plus malin que les médias, faire les AG parce que vous expliquez très bien l'utilité et la force des AG, et même si je comprend pas je fais confiance contrairement à l'impression que je donne Sad(. Mais si vous arriviez à arnaquer les médias comme eux ils le font avec nous, mais je sais pas comment... Maintenant faut arreter de croire please que je suis contre le féminisme ou les AG, je suis contre la stratégie de la gauche toute entière repliée sur elle même...

    Ceci dis quand tu te fait lyncher par tous le monde quand bien même vous avez les même idées, tu dois laisser tomber. La forme nulle de mon propos a disqualifié et rendu illisible un fond franchement totalement détaché en réalité de toute remise en cause du féminisme... Mais faut savoir laisser tomber quand t'es pas capable de t'expliquer sans avoir l'air d'être un salaud...

    Je plaque la même lecture sur le mouvement féministe que sur la gauche critique, bah c'est débile je m'en rend compte, tu peux pas voir les même enjeu dans l'émancipation des travailleurs et celle des femmes ou des racisés, c'est une erreur de dire un avis aussi tranché et de façon aussi peu diplomate sur un truc aussi éloigné de moi c'est sur.. Donc le truc à comprendre à mon avis c'est que la situation est tellement extrème que même la critique des formes de luttes féministes est impossible pour un homme blanc, bah j'en prend note... Franchement moi j'ai l'habitude des débats houleux au seins de la gauche mais tu te rend pas forcement compte que c'est pas approprié à cette discussion alors désolé si j'ai véxé ou choqué je pense vraiment que j'ai été mal compris à cause de la forme agressive et parce que j'avais pas légitimité a apporter une critique. Bah maintenant je saurais de surtout pas me méler de féminisme, quand je vois vos réactions tellement en décalage de ce que j'ai voulu dire bah je dois vraiment être pas clair du tout...  

    Et franchement je me crois surement pas expert en féminisme parce que j'ai lu bourdieu ou quoi en plus. C'est plutot l'inverse, j'ai l'impression que mon incomprehension du féminisme m'exclue de fait et m'interdit de comprendre définitivement, alors que je demande qu'a changer d'avis, c'est le cas d'ailleurs, j'ai bien compris qu'en tant qu'homme mon rôle est de, soit soutenir soit rien dire, ca me va, faudrait limite le dire plus clairement, genre "t'es un homme ton rôle c'est de soutenir et garder tes critiques, c'est pas à toi de les faire qu'elle soit bonnes ou stupides, et la en plus t'es stupide mon gars". Franchement c'est plus facile à comprendre que dans vos réactions, on va dire pas mal violentes xD. Ceci dis ce n'est que juste réponse à mon argumentaire en mode gros sabots de gros malin vindicatif/agressif spécial débat internet sur un sujet comme ça bah c'est sur que ca fini mal...

    my bad c'était con de parler de féminisme comme d'un autre sujet plus classique genre la violence ou quoi, je me rend pas trop compte des pincettes à prendre en tant qu'homme, j'ai juste disqualifié mon propos en réalité plutot mesuré, enfin j'en suis plus très sur mais j'espère, mais c'est trop tard tant pis ahah. Franchement moi je me vexe pas j'aime bien les débats animés, mais un mec encore plus con que moi c'est fini il est térrifié a jamais xD, autour d'une table de poker, quand t'a pas repéré le pigeon c'est que c'est toi. Un débat c'est pareil quand t'a pas trouvé le connard réac c'est surement toi même ahah.

    Enfin bon on ne m'y reprendra plus, je m'en va garder mon avis d'homme blanc, et n'importe qui même un cliché homme blanc comme moi peut se rendre compte quand les choses sont dites clairement, et pas simplement suggérée. Franchement avec un type prétentieux comme moi le truc not all men ca rend encore plus con, après ca peut être un choix aussi de dire tant pis pour toi t'es trop con je vais pas perdre mon temps, mais faut le savoir quoi, si t'es con faut un minimum de fond pour changer d'avis sinon ca te rend encore plus con après on peut laisser les cons dans leur merde y'a des moments ca doit être fatiguant de répéter tous le temps la même chose a des types comme moi!

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Dim 1 Mai - 11:52

    @Louu a écrit:(c'est un peu pour ça qu'on te laisse causer tout seul, je suis pas sûre que tu souhaites vraiment entendre nos réactions).

    Ca par contre franchement c'est totalement faux, j'attend que ca de changer d'avis, c'est ce que j'ai fais d'ailleurs. Estimer qu'une personne veut pas entendre un avis différent du siens c'est dommage, quand bien même c'était particulièrement débile ou violent des fois ça vaut le coup, la preuve... Quand tu dis "tu critique le nom; mais les garçons ont pas leur mots à dire" ca fait tilt direct. C'est pas compliqué, c'est comme quand les mecs de 70 piges à l'assemblée font des projets spécial jeune un peu... Après y'a des gens comme moi qu'on un avis qui a l'air ultra barré et débile mais qui sont capable de remise en question ! Faut pas abandonner quand t'es sur de tes idées faut les dire, moi j'assume toujours quite a me planter à mort après faut savoir aussi se rendre compte de son erreur c'est le truc important ! !

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Dim 1 Mai - 12:12

    Ah oui et j'attend une bibliographie du coup ! Puisqu'on m'a dit que bourdieu ou virginia woolf c'est vraiment de la merde j'aimerais bien savoir qu'est ce qu'il faut lire !

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Mar 3 Mai - 9:56

    Après je pense que sur ce genre de sujet c'est encore plus vite fait de s'embrouiller à l'écrit qu'à l'oral, donc je serai vraiment pour faire un atelier/ une discussion là dessus.
    Pour commencer à réfléchir sur les questions feministes, il y a pas mal de ressources : moi j'aime bien les blogs, comme par exemple Lesquestionscomposent (son article le plus connu est celui ci à mon avis http://lesquestionscomposent.fr/toutes-des-salopes-ou-le-mythe-du-mec-trop-gentil/), Genre! (une approche plus scientifique https://cafaitgenre.org/2016/02/15/aux-origines-du-genre-2-comment-le-genre-devient-il-feministe/), mais aussi mrs roots sur l'afrofeminisme (https://mrsroots.wordpress.com/2014/11/14/beautes-noires-la-femme-noire-et-le-white-gaze/) et bien d'autres, Lou a mis pas mal de lien dans ses messages précédents!
    Et pour prendre conscience du privilège masculin, je conseille la lecture d'un petit billet "moi ça va" : http://uneheuredepeine.tumblr.com/post/53693897240/moi-%C3%A7a-va

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Mer 4 Mai - 0:00

    Nous avons décidé lors de la réunion de ce soir de faire un premier atelier féminismes ce vendredi : voici le lien Doodle pour déterminer l'horaire http://doodle.com/poll/rwuy7vw83s7425we
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Féminismes

    Message par Emile_P le Ven 6 Mai - 10:32

    RDV ce jour (vendredi 6 mai) à 18h pour le l'atelier débat sur les féminismes, ça se passe à Censier !

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Sam 7 Mai - 10:08

    Je copie colle le compte rendu ici pour qu'on puisse le retrouver sans problème si besoin :
    Un rapide compte rendu de l'atelier féminismes d'hier soir :
    On a d'abord parlé des problèmes qu'on avait rencontrés, à paris 3 et en dehors de paris 3 : l'emploi de termes oppressifs, le harcèlement en manif et à nuit debout, le fantasme autour des AG non-mixtes qui aboutit à une focalisation démesurée sur le sujet et une grande agressivité, le reproche fait aux revendication féministes de diviser et de distraire de la lutte.
    Après, on a trouvé plein de solutions
    émoticône grin
    :
    - faire une intervention en debut de réunions, séminaires, ag, rassemblements, pour rappeler qu'à paris 3, on fait attention aux termes qu'on utilise et qu'on signalera les termes problèmatiques s'il y en a.
    - réaliser un lexique militant, pédagogique et coloré, pour expliquer pourquoi tel terme est problèmatique ou tel terme est préférable, à diffuser en réunion, en manif, et sur la page facebook
    - sur le forum et facebook, signaler les termes problématiques, tout en bienveillance grace par exemple aux merveilleux autocollants que je vous poste en commentaire
    - créer sur le forum un espace non-mixte, où l'on puisse s'organiser en non-mixite.
    On peut continuer la discussion sur le forum, sur la discussion féminismes : http://paris3semobilise.forumactif.org/t40-feminismes et en vrai la semaine, à une date qui reste à définir par doodle : http://doodle.com/poll/guraek5he3636zid pour commencer le lexique et discuter librement.
    N'hésitez pas à corriger et compléter, ou à me dire si ce n'est pas clair. Bon week-end!

    Emile, pour l'espace forum non-mixte on fait ça quand? Smile
    avatar
    Emile_P
    Admin

    Description : Relativement chiant.

    Re: Féminismes

    Message par Emile_P le Sam 7 Mai - 10:27

    @Julialeo a écrit:
    Emile, pour l'espace forum non-mixte on fait ça quand? :)

    Normalement je t'ai envoyé un message privé pour te signaler ta... promotion :p
    J'ai créé une catégorie "Espaces non-mixtes" avec un forum sobrement nommé "Femmes" qui n'est accessible et visible qu'aux membres du groupe ouvert "Groupe non-mixte : femmes" (c'est à dire que n'importe qui peut faire une demande pour y rentrer ici, c'est toi qui acceptera ou non les demandes). C'est pas très original comme nom, tu peux bien sûr le changer via le panneau d'administration.

    Re: Féminismes

    Message par Julialeo le Sam 7 Mai - 10:43

    Super! Merci Very Happy
    Je découvre tout ca ce week end alors !

    Édit : j'ai ajouté quelques personnes, mais je me perds un peu dans les pseudos donc dites moi si probleme et oubli

    Re: Féminismes

    Message par CharlelieTseToung le Sam 7 Mai - 13:19

    J'insiste sur un truc que j'ai vraiment pas compris, je suis tétu comme mec ahah ^^

    C'est Lou (je crois) qui me disait que Bourdieu était pas du tout le sociologue à écouter à propos de féminisme. Bourdieu est très très souvent une référence à gauche aujourd'hui (au moins pour ses travaux les plus connus, on retrouve souvent les concept de reproduction ou de violence symbolique) y'a pas beaucoup de travaux militants qui se réclament pas de son travail (je sais pas Lordon par exemple en parle régulièrement et c'est loin d'être le seul) Perso. c'est un penseur que j'aime beaucoup en général alors du coup ce matin j'ai relu un peu la domination masculine et j'aimerais bien comprendre exactement ce qui est problématique dans ce bouquin, est ce que c'est la sociologie de Bourdieu en général qui vous pose problème ou c'est simplement son application aux problématiques féministes ? En relisant son bouquin j'imagine qu'il est pas complet et qu'il ne dresse pas un panorama complet de la domination mais je vois pas exactement le "faux" du bouquin. Vous croyez pas que les déterminismes exposé dans le livre marquent un bon début de réfléxion, notamment pour des personnes qui, comme moi ou même Fanchon, sont rassuré.es par le coté "caution intellectuelle" du nom connu de Bourdieu ? Après peut être que vous êtes pas d'accord avec les déterminismes qu'il expose, dans ce cas j'aimerais bien savoir pourquoi, si vous avez un article un truc qui montre pourquoi c'est inexact je suis preneur Smile J'imagine que son statut d'homme blanc plutôt célèbre n'aide pas non plus...

    Voila c'est cool si on peut m'expliquer !

    Contenu sponsorisé

    Re: Féminismes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 21:29